Avertir le modérateur

27/11/2010

ce brave monsieur borloo

ce sont nos amis luxembourgeois qui nous le disent, ceux qui ont enfanté cette horrible madame viviane reding, le cauchemar de "mon mari", qui prétend contester la politique discriminatoire mise en œuvre par le gouvernement français et un ministre de l'intérieur qui a fait appel de sa condamnation pour propos et incitation à la haine raciale [ mais c'estvrai que quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a beaucoup que ça pose un problème ;  rassurons-nous, il veut se présenter … à vichy, ça ne s'invente pas, aux élections municipales ] : celui dont on nous dit qu'il était la conscience sociale de ce gouvernement de conservateurs, de rétrogrades, de réactionnaires et de revanchards vend du vent à des pauvres gens qui s'estiment lésés. comment pourrait-il en être autrement de la part d ecelui qui a été l'avocat de l'un des plus grands imposteurs que la france contemporaine ait connu, monsieur b. tapie. bref, on n'est pas déçu, le pire est toujours sûr, et tout le monde est au courant, c'est l'essentiel !

26/11/2010

Menno ter Braak_Comité National de Vigilance_1936-2010

En 1937 Menno ter Braak a écrit ceci :

On se trouve face à “ un mouvement politique qui ne fait rien d’autre qu'exploiter du ressentiment ” et qui “ stimule la colère sans vraiment s’intéresser aux éventuelles solutions à trouver, et qui n’a pas d’idées. [ Il s'agit bien d' ] un mouvement qui ne s'intéresse pas vraiment aux solutions, parce qu’il a besoin des abus pour pouvoir continuer d'injurier et de haïr [ … ]. Il fait de sorte que le ressentiment social se dirige contre un bouc émissaire, qui sera accusé de tous les maux. En même temps, ce mouvement se considère l’éternelle victime de la "gauche" ou de l’"élite", et il a une profonde aversion des intellectuels et de celui et de tout ce qui est "différent" ”… [ clic pour lire la suite … ]

Pour Haïti : honneur et respect

Soucieuse de bien faire, la chaîne de radio publique France Culture consacre une journée à Haïti : “ en toute franchise ” avec Edmond Mulet, patron de la MINUSTHA [ Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti ] interrogé par Hubert Huertas, une 5ème édition des enjeux internationaux avec Thierry Garcin, une “ fabrique de l’histoire ” qui abandonne qui, n’ayant plus rien à dire sur celle de la gastronomie, embraye sur la situation du le plus pauvre des pays américains, des “ chemins de la connaissance ” qui vont nous en apprendre beaucoup plus sur la question, le tout venant compléter un programme étoffé. [ … ]


Au-delà de ce catalogue hétéroclite de bonnes intentions dégoulinant de bonne conscience, il est sans doute beaucoup plus intéressant de donner la parole à ceux qui connaissent l’ancienne perle des Antilles, dont les descriptions, lors du débarquement des soudards qui accompagnaient les “ explorateurs ” européens, dépassent tout ce que nous pouvons imaginer : “ Je dis la merveille de la beauté de cette terre, et de ces arbres où l'on trouve pins et palmiers, et de vastes étendues pastorales : est la plus belle chose au monde. [ … ] On y trouve des arbres gracieux et verts, différents de nôtres, couverts par des fleurs et de fruits d’un goût merveilleux, de nombreuses sortes d’oiseaux dont certains avec beaucoup de charme…

Pour continuer sur les méfaits de Colomb et de ses sbires, on doit aussi rappeler que son arrivée a sonné le glas des 8 millions de Taïnos qui eurent tôt fait d’être remplacés par des centaines de millions d’Africains [ il en arrivait 50 000 par an à Haïti en 1785 ! ]. Pour leur montrer de quoi la civilisation se chauffait, Colomb et ses sbires instaurèrent le repartimiento [ les colons se répartissaient les Indiens qui étaient marqués au fer rouge avec la marque de l'encomendero ] et l’encomienda [ après avoir été baptisés à la chaîne, les Indiens étaient confiés aux soins d'un conquistador afin qu'il les "évangélise" en leur apprenant à mourir à la tâche pour mériter le Paradis ”. Autant de détails qu’aucun de mes professeurs d’histoire n’a jamais eu le temps de me décrire, mais ce doit être parce qu’il ou elle manquait de temps.

Un très beau texte, accessible d’un clic, a été publié par Anne Cauwel le 19 janvier 2010, intitulé “ Pour Haïti : honneur et respect ”.

Elle y détaille la simple injustice dont cette île est victime, sur fond d’enrichissement des cupides et de règlement de compte des médiocres [ on pense évidemment aux séides de Napoléon, ce criminel de guerre dont on dira jamais assez de mal, qui avaient une idée de la solution finale de la question haïtienne qui a dû inspirer, par sa brutalité, sa bestialité et son ampleur les dictateurs que le 20ème siècle a enfantés ]. [ clic pour lire la suite … ]

25/11/2010

soutien à Robert Wohlfahrt : heureux dénouement !

Le énième épisode de l’interminable et inégal combat que le pot de fer des institutions en général livre contre le pot de terre des citoyens vient de connaître un dénouement qui ne peut que réjouir celles et ceux qui se désolent de devoir constater qu’il arrive que l’administration judiciaire soit d’autant plus compréhensive avec les forts qu’elle est implacable avec les faibles.
Il s’agit de la relaxe dont a bénéficié l’un des amis de Pumpernickel, le docteur R. Wohlfahrt, dans le procès qui lui était fait de mise en danger de la vie d’autrui. [ clic pour lire la suite … ]

24/11/2010

des gens respectables

Le président de la République s'est adressé hier 23 novembre 2010 aux maires de France de la façon de "la plus sérieuse". "L'État national [?] est une idée moderne", indique le chef de l'Etat qui explique que la mondialisation concerne aussi les communes. Il a invité les maires à "changer leurs habitudes". Il n'a pas hésité à comparer sa "réforme des collectivités" à l'abrogation de la peine de mort, à l'instauration de l'IVG ou à la mise en place du processus de décolonisation. C'est en effet absolument du même ordre.
S'en prenant aux contestataires de la "réforme des retraites", il tonne : "C'est pas parce qu'on siffle qu'on paiera les retraites". [ clic pour lire la suite … ]

23/11/2010

Cercles de silence : 30 novembre 2010 à 18h, place Kleber

cerclesdesilence.jpg

Le prochain cercle de silence de Strasbourg aura lieu mardi 30 novembre 2010, Place Kléber à 18 heures, afin de protester comme chaque mois, contre la criminalisation des personnes démunies de papiers, tel Lernik arrêté à Strasbourg et enfermé au centre de rétention de Geispolsheim à quatre reprises… pour l’instant.

Lernik a 8 ans lorsqu’il est évacué par les troupes soviétiques lors des pogroms ensanglantant l’Azerbaïdjan, son pays d’origine. « Je me souviens et je m’en souviendrai jusqu’à ma mort : mes parents, mon petit frère et moi étions cachés sous l’escalier. Ma mère tenait fermée la bouche de mon frère et mon père la mienne pendant qu’ils tuaient mon oncle à l’arme blanche, juste à côté. Ce cri pétrifié reste toujours enfermé au fond de moi car je crains qu’il ne me brise si jamais je le libère... [ clic pour lire la suite … ]

En marge du prochain conseil municipal, vendredi 26 novembre à 18h15

Beaucoup d’énergie va être consacrée à porter ce projet dit de ZAC du Steinbaechel sur les fonds baptismaux. Mais c’est bien peu de choses en regard de tout ce qui est fait hors champ, on pourrait même dire à huis-clos, pour démarcher les actuels propriétaires des parcelles que la mairie veut acheter, à des prix qui ne vont cesser de monter, au fur et à mesure que l’objectif se rapproche. On ne peut pas excessivement en vouloir aux propriétaires de faire monter les enchères alors que la municipalité est engagée dans une démarche libéraliste en parfaite cohérence avec la doxa de celles et ceux qui amènent tous les peuples à la ruine, à la paupérisation et à la misère. Il suffit de regarder autour de nous, les exemples abondent maintenant dans cette Europe dont nous n’avons pas voulu et qui nous a été imposée par des satrapes bruxellois au service de ceux dont la seule patrie est l’argent gagné à la sueur du front des autres. [ clic pour lire la suite … ]

22/11/2010

compte-rendu préalable du conseil municipal de vendredi 26 novembre, 18h15

Note de synthèse reçue ce samedi 20 novembre.

Attention, la cérémonie se tient à “ La Folie ” du relais culturel nouveau, salle “ Marie-Jaëll ”.

Avant tout chose, il est nécessaire de faire un point de vocabulaire, de sémantique diraient les pédants. L’affaire du Steinbaechel arrive fort opportunément pour en fournir l’occasion.


Que veut dire concerter ? De ce point de vue, le dictionnaire historique de langue française est une mine qu’il serait dommage de ne pas exploiter.
Attesté au XIVème siècle, il est emprunté au l’italien concertare [ projeter quelque chose en commun ] et au latin chrétien concertare [ agir dans un but commun ]. En latin, il signifiait “ rivaliser ” ; il est composé de cum et de certare , “ débattre, lutter, combattre et rivaliser ”. [ … ]


Les mots ne sont pas innocents, leur usage ou leur choix ne l’est pas moins. Galvaudés, employés à tort et surtout de travers, ils perdent leur sens pour n’en conserver qu’un travestissement qui brouille le parole publique et entretient le trouble et l’aliénation des esprits. [ clic pour lire la suite … ]

16/11/2010

ministre auprès du ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, chargé des collectivités territoriales

On ne se lasse pas de l'étreindre, le tout nouveau ministre alsacien, successeur d'un “ socialiste repenti ” [ qui va fort opportunément retourner au séant où il a été élu sous une étiquette de gauche, comprenne qui pourra ], dont il n'est pas inutile de rappeler quelques-unes de ses initiaitves qui resteront comme autant de pétards mouillés allumés avec mèches ayant fait long-feu.

C'est ce qui s'écrivait ici-même le 22 janvier 2007, vous pouvez vérifier :

Monsieur P. Richert veut moraliser le système. [ clic pour lire la suite … ]

Monsieur P. Devedjian_Tout ça parc' qu'au bois d'Chaville

Pauvre Monsieur P. Devedjian, il n’a pas de chance. Non seulement il est soutenu par Monsieur Jean, dit “ Blond-Blond ” [ vous savez, c’est celui qui promettait naguère à Monsieur D. Martinon de le soutenir “ à mort ” ( ? ) ], mais en plus de se faire congédier comme un moins que pas grand-chose par Monsieur le président de la République, il vient de se ramasser un râteau aux élections internes de l’UMP. À peine plus de 36% face au maire de Chaville, présenté comme un fidèle de Monsieur C. Pasqua, pour présider la fédération départementale des Hauts-de-Seine du parti du président. Ce n’est vraiment pas de chance.

Et puis, Chaville, pour ceux qui ont de la mémoire, c’est cette belle chanson de Pierre Destailles de 1953, “ Tout ça parc' qu'au bois d'Chaville ” dont on ne peut faire autrement que de l’écouter [ en cherchant un peu, ce n’est pas très difficile ] et d’en savourer les paroles … révolutionnaires, comme dirait l’excellente Madame C. Lagarde, vous savez, Madame 360 degrés, Madame 2 Allemagne ! [ clic pour lire la suite … ]

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu