Avertir le modérateur

28/12/2009

Prime à la casse.

On en parle, on en reparle, on dit qu'elle va disparaître dans les jours, les heures qui viennent, et c'est, parait-il, une véritable ruée chez les concessionnaires automobiles, certains vendant durant ce mois de décembre jusqu'à moitié plus de voitures qu'il y a un an durant la même période – et 2009 pourrait être la meilleure année depuis 7 ans pour les ventes de voitures. Et tout le monde de se frotter les mains, vendeurs et clients étant sûrs de faire une bonne affaire, sans savoir que cette prime (de 1.000 euro aujourd'hui, de 700 euro dès le 1er janvier) sera en réalité payée par le contribuable... c'est à dire tous ces vendeurs et ces clients, et quelques autres.

Mais à quoi sert donc cette prime, alors même que notre nanoprésident n'a pas été le dernier à se scandaliser du peu de résultats obtenus à ce fameux sommet de Copenhague, préparé depuis des mois à grand renfort de réunions, de colloques, de symposium (de symposia ?) d'experts qui n'ont pas hésité à produire force tonnes de CO2 pour se rendre les uns chez les autres, se déplacer, se rencontrer, se concerter... Elle sert tout simplement à sauver de la ruine une industrie automobile française qui, sans cela, serait dans un état proche de l'Ohio, pour ne pas parler du Michigan. [ clic pour lire la suite ]

27/12/2009

5% du temps...

250 274 kilomètres.

Nous l'avions achetée il y a quelques années, bien avant que le compteur n'affiche 200 000 km, et c'est en revenant de quelques jours de vacances familiales que nous avons passé le cap des 250 000 kilomètres – environ six fois le tour de notre bonne vieille terre. Tout cela pour dire que, malgré les années (un peu plus de 15 ans – mise en circulation le 5 juillet 1994), une grosse bête de 1 500 kilogrammes, avec son moteur à essence qui boit son litre d'huile aux 1 000 km, qui accueille sans broncher huit personnes à bord (plus beaucoup de places pour les bagages, il faut bien l'avouer), cela peut tenir le coup.

Et puis, patatras ! ! ! Alors que nous roulions bien tranquillement d'une famille à l'autre pour les retrouvailles de Noël, voilà que rien ne va plus du côté des cadrans et du tableau de bord. Verdict : rupture du joint de culasse.

Bref. Oublions les regrets et revenons à nos moutons, ou plutôt à nos chevaux-vapeur. [clic pour lire la suite ]

Boycott-Désinvestissement-Sanctions

Il y a quelques jours, je vous proposai un projet de lettre. Voici aujourd'hui la seconde partie du tract qui m'a été remis.
Libre à vous d'adhérer ou pas aux propos qui y sont tenus. Mais, au moins, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas, puisque nous savons.

Appel au boycott.

Le boycott est un moyen d'action simple, pacifique et efficace.

Refusez d'acheter les produits israéliens:

Les fruits, légumes et produits frais (dattes, avocats, pamplemousses, oranges, patates douces, pommes de terres, fleurs...) de marque Jaffa, Carmel, Coral, Kedem, Eco-Fresh, Biotop...

Les cosmétiques Ahava

Les produits Sodaclub

Certains produits commercialisés sous des marques de distributeurs (jus d'orange, lingettes), une partie des produits Jafaden. [ clic pour lire la suite ]

21/12/2009

Un projet de lettre.

Devant l'hyper-surface où j'ai bien été obligé de me rendre il y a deux jours, quelques distributeurs de tracts. Il fait froid, ce n'est pas très drôle de battre la semelle dans les courants d'air, et je me demande de quoi il peut bien être question.. Voici le texte qui m'a été donné. Je vous laisse le lire.

Madame, Monsieur le Directeur,

Je suis client(e) de votre magasin qui propose à la vente des produits présentés comme israëliens, à des conditions d’importation dans l’Union européenne  privilégiées.

Or, de nombreux produits agricoles ou industriels déclarés comme israéliens proviennent en fait de colonies établies dans les Territoires palestiniens occupés depuis 1967, en violation du Droit international rappelé dans de nombreuses résolutions de l’ONU. Ces colonies prennent illégalement la terre et l’eau des Palestiniens dont l’activité, agricole en particulier, se trouve de la sorte asphyxiée. [ clic pour lire la suite ]

19/12/2009

ambiance plombée_dernier conseil municipal de l’année_Altenstadt.

Se trompant de procès en éliminant dans les formes les plus exécrables celui des adjoints qui n’a peut-être pas donné le maximum au service de la collectivité, la municipalité a réussi à donner un peu de couleurs à une opposition réduite à batailler sur les termes du contrat qui va lier la commune … à l’aérodrome de Schweighofen ! Certes les nuisances liées à un usage déraisonnable des années durant [ vacarme intempestif de l’avion des parachutistes au-dessus des habitations, longtemps nié par les zozotorités du village “ associé ” ] en ont exaspéré plus d’un. Certes, l’action, même tardive, de l’ancien équipage a réussi à mettre un terme aux agissements d’un “ club de parachutisme ” qui recruterait dans toute l’Allemagne, selon le chef de file de l’opposition, mais quand on en est réduit à ce type de débat, et que pour marquer sa différence, on prétend qu’un bail de 10 ans révocable à la troisième infraction constatée n’est pas suffisant et qu’il faudrait un bail annuel tacitement reconductible, admettons que pour ceux qui avait le bec grand ouvert au nom des dossiers qu’ils connaissaient par cœur et qui étaient si complexes qu’il fallait au moins 5 ans pour les comprendre, c’est un peu léger. Mais peu importe, ils ont réussi à animer une pseudo-discussion sur un non-sujet et à donner l’illusion qu’ils étaient susceptibles de revenir tenir le manche. [ clic pour lire la suite ]

16/12/2009

à propos du débarquement d'un adjoint

C’est plus “ tempête dans un verre d'eau ” que réelle information, et on se demande pourquoi le porte-plume de l'agence locale de l'excellentissime rédaction locale de l'étincelant plus grand quotidien d'Alsace, membre du parti de la presse et de l'argent, a cru devoir se fendre d'un encadré pour affecter de nourrir un débat public qu'il contribue, au jour le jour, à stériliser ou à anéantir selon le sujet. Un adjoint s'en va, plus ou moins poussé dehors, ah bon !

En revanche, aborder sérieusement ce qui sera la grande question de ce prochain conseil municipal, à savoir la résurrection, et sous quelle forme, du musée Westercamp, aurait été autrement plus audacieux, et donc plus risqué.

Par exemple, quelles sont les responsabilités des uns et des autres dans la décision de fermeture autoritaire, et au nom de quoi, il y a 7 ans d'un musée que l'on n'hésite pas maintenant à présenter comme insalubre ? [ clic pour lire la suite ]

Très cher Jules-Verne.

Je reprends ici le (très bon) titre du quotidien nantais Presse-Océan dont la prose réjouit les habitants de Nantes et de sa région.


Racontons cette édifiante histoire.
Au début des années 2000, la ville de Nantes et la communauté urbaine de Nantes, dite Nantes-Métropole, ont poursuivi leur politique de développement des transports publics (ou plus exactement en commun, ce qui n'est pas la même chose), dans le but tout à fait louable de réduire la charge et les nuisances de la circulation automobile. C'est dans ce cadre qu'a été conçue et réalisée une ligne de bus en site propre, dite “ bus-way ”, qui semble donner entière satisfaction tant aux autorités qu'aux usagers.

Parallèlement, la communauté urbaine a créé une navette fluviale (qui suit le cours de l'Erdre) reliant la gare SNCF de Nantes au quartier des facultés, plus globalement la Jonelière (où les aficionados des Canaris ont leurs habitudes depuis de nombreuses années), avec un certain nombre d'arrêts le long de la rive. On a donc aménagé sept stations permettant d'accueillir cette navette, on a aussi consacré 500.000 euro à la mise aux normes et à la réfection de la partie du cours d'eau qui passe en tunnel sur plusieurs centaines de mètres (le tunnel Saint-Félix), et trouver le navire chargé d'assurer le transport des voyageurs. [ clic pour lire la suite ]

14/12/2009

Anne, dis merci au président !

Il a été bon, notre président, ce matin, face aux journalistes. La petite passe d'armes à fleurets mouchetés avec Joffrin était attendue, et il était invraisemblable qu'un vrai règlement de comptes ait lieu en public... En revanche, c'est Gérard Leclerc qui en a pris pour son grade et qui s'est fait proprement étriller, au point qu'on s'est dit un instant que cela devait faire partie de l'exercice - quand je fais une conférence de presse à l'Elysée, je me fais un journaliste. Mais cette fois, le président est allé un peu plus loin, en se souvenant que la République se devait de respecter la parité entre hommes et femmes. Et c'est ainsi que la journaliste de Paris-Match (une feuille qui n'est pourtant pas de la dernière cruauté envers lui et ses amis), et qui me pardonnera de ne pas avoir retenu son nom, a eu droit elle aussi à son paquet-cadeau façon brassée d'orties.
Il y a bien des lustres, Mongénéral ne se privait jamais de remettre à leur place ses contradicteurs, mais cela se faisait avec une forme d'élégance et de respect mutuels qui n'interdisaient pas l'humour. [ clic pour lire la suite ]

13/12/2009

Monsieur J. Rapoport attend la privatisation … de la poste !

C’est du moins ce qu’il a déclaré sans rire aux dernières nouvelles d’Alsace et que l’ensemble de la région a pu lire dans l’édition du 11 décembre 2209.
Mais qui est Monsieur J. Rapoport ? Rien d’autre que le directeur général délégué du groupe “ La Poste ”, venu s’ébaubir l’autre jour du nouvel emballage dans lequel on va nous servir plus d’attente et moins de service, euh pardon, il paraît que c'est l'inverse. “ Les guichets sont certifiés ” ne craint-il pas d’avancer. Cela a le mérite de vouloir dire tout et rien à la fois, en donnant l’image de dynamisme et de réactivité qui sied à toute “ entreprise ” qui veut le faire. [ clic pour lire la suite ]

Je suis Maka, 22 ans, en détention préventive, je suis Benjamin, 31 ans, sous contrôle judiciaire

Je suis Maka, 22 ans, en détention préventive, je suis Benjamin, 31 ans, sous contrôle judiciaire

Je suis Maka, j’ai 22 ans, je suis en détention préventive depuis le 23 février 2008. Je suis mis en examen pour " tentative d’homicide volontaire sur agents des forces de l’ordre " depuis le grand baroud policier qui avait suivi les émeutes de novembre 2007 à Villiers-le-Bel. Des centaines de jeunes ont affronté la police suite à la mort de deux adolescents, dans une collision avec un véhicule de police.

Je suis Benjamin, j’ai 31 ans, je suis sous contrôle judiciaire, mis en examen pour participation à " une association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste " suite aux opérations de police menées sur tout le territoire, notamment à Tarnac, en réaction aux sabotages simultanés de l’alimentation électrique de plusieurs voies TGV en novembre 2008. [ clic pour lire la suite ]

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu