Avertir le modérateur

30/09/2009

rencontre

C’était cet après-midi, à côté de la piscine de Wissembourg. Un cycliste au vélo lourdement chargé consulte les panneaux indicateurs, cherchant visiblement son chemin.
Arrêt, et question rituelle : “ – vous allez où ? ”
C’était la direction de Bobenthal. Ça tombait bien, c’était aussi la mienne. Nous avons alors roulé de conserve quelques kilomètres durant, mettant ces coups de pédale à profit pour échanger quelques mots et faire mutuellement connaissance.
Olivier s’apprête à boucler un aller-retour Bruxelles, capitale du royaume des Belges – Chisinau, capitale de la république de Moldavie, via Florence, les Balkans, le Péloponnèse, la Bulgarie et la Roumanie pour l’aller, l’Ukraine, la Slovaquie, Budapest et une partie du Danube et maintenant une incursion en France avec de rejoindre la Belgique via la Sarre et la Wallonie, pour le retour. Près de 8 000 km au guidon d’un vélo qui n’a rien à voir avec les machines d’extra-terrestres des médico–dépendants offerts en pâture aux spectateurs du Tour de France. Une épopée qui a été démarrée en fait l’an dernier, mais a été interrompue à cause d’un bras cassé du fait d’une rencontre involontaire avec un chien errant.
Tout cela se fait avec un budget des plus réduit, l’hospitalité naturelle résolvant bien des problèmes.
J’en attends maintenant un peu plus d’Olivier qui devrait jeter un œil sur le blog dans les jours qui viennent. S’il me lit, je lui adresse mon salut amical, et mes vœux de réussite pour les derniers kilomètres qu’il a à parcourir.

Quelle chance tout de même que de faire du vélo ! Cela permet ce type de rencontre, intégralement gratuite, mais ô combien gratifiante. Et ça, aucun adepte de la rémunération au mérite ne sera jamais capable de le quantifier. C’est la revanche de l’intelligence sur la sottise.

votation populaire : non à la privatisation de la poste !

Nous n'avons pas de chance à Wissembourg. Bien que la municipalité compte dans ses rangs quelques membres éminents du premier parti de France en nombre d'élus, de présidents de conseils régionaux et généraux, et de membres des exécutifs des structures inercommunales, qui se sont [se seraient ?] mobilisés contre la casse des services publics, rien n'a été organisé par ceux qui tiennent le pouvoir local pour que les citoyens puissent participer à la votation citoyenne contre la privatisation de la poste [qui est déjà un succès là où elle est organisée].
Mais Pumpernickel veille au grain, et il remercie à la fois ses amis du comité départemental organisateur du scrutin et les copains de Soultz-sous-Forêts qui mouillent la chemise et vous accueilleront demain jeudi, à la maison des associations, entre 17h00 et 22h00.
Les plus hardis peuvent y aller en vélo, et les plus organisés peuvent se grouper en voiture pour aller faire leur devoir civique.
Vous pouvez télécharger ici votre bulletin de vote.
Ce matin, à 8h30, c'est moi qui ai accueilli tous ceux que le service ne reçoit plus que partiellement, et qui attendaient devant les portes closes de l'encore bureau de poste. Et je l'ai fait d'un joyeux : “ Bienvenue au service public ! ”
Les plus curieux d'entre vous peuvent télécharger ici le document récapitulatif des bureaux de vote de cette consultation populaire.

26 septembre 2009 : soirée anti-OGM à Stundwiller

Soirée plutôt sympa et réussie pour cette nouvelle association, Echo Génèse, créée par une bande de copains autour du thème de l’écologie et de la sauvegarde de l’environnement. Cela a d’ailleurs été salué par l’écologie locale canal historique en la personne des représentants du GEDOF et de l’AFRPN – Alsace Nature. Personne ne se plaindra de ce que le patrimoine naturel trouve de nouvelles bonnes volontés pour d’un côté mettre en garde contre les errements et de l’autre leur opposer des solutions.

Ce samedi, comme je l’avais annoncé, j’ai donc pris ma bicyclette pour rejoindre Stundwiller. Ça fait une quinzaine de kilomètres à partir de Wissembourg, parcourus en une petite quarantaine de minutes. Je me contente de suggérer que l’on installe des douches à la salle des fêtes de Stundwiller pour permettre à ceux qui viennent en utilisant ce moyen de transoort de pouvoir se changer après l’effort.

Sur place, nous étions entre 70 et 80 participants, dans une atmosphère bon enfant, entre les stands de commerçants locaux qui proposent des gammes de produits bio alimentaires [ en offrant également la livraison à domicile, ce qui est une bonne idée car cela réduit le nombre des véhicules en circulation ] ou ludiques et la possibilité de petite restauration [ avec des produits également issus de l’agriculture traditionnelle, je parle évidemment d’agriculture bio, qui est la seule qui soit issue de la tradition des paysans. ]. [clic pour lire la suite]

3 & 4 octobre 2009 : dominique mureau ouvre son atelier

Atelier, la visite
Atelier, Mode d’Emploi, Tours et alentours
Les ateliers se construisent, lentement, se visitent aussi.
Dominique Mureau, facteur d’images ouvre un des siens dans le hameau des Genetteries, au Boulay (entre le Sentier et Château-Renault, sur la D54,
troisième chemin à gauche en sortant du village du Boulay, 500 m avant
le village du Sentier) samedi 3 et dimanche 4 octobre 2009 après-midi de
14 à 18 heures.
À découvrir : images, plans, projets et recherches…
Il faudra soulever le rideau, explorer les espaces, affiner son point de
vue…
dominique mureau
facteur d'images

25 septembre 2009 : conseil populaire à Schweighouse

Les organisateurs avaient l’air déçus, sous prétexte qu’il y avait 15 personnes pour participer à cette manifestation civique d’un genre nouveau. Pour ma part, je trouve qu’il s’agit là d’un très bon résultat, car faire sortir des gens de chez eux un vendredi soir, à la fraiche, la nuit, pour aller s’asseoir sous un arbre et parler intelligemment de la vie communale, ce n’est pas gagné d’avance. Cette fois, en plus, ce n’était plus la nouveauté. La “ presse locale ” n’avait donc plus à couvrir l’événement, ce que flairait Pumpernickel qui va y aller de son tardif compte rendu.

Après les mots habituels de bienvenue et de remerciements, quelques remarques justifiées sur l’attitude de la mairie qui s’obstine à ne pas mettre une salle à la disposition de ceux qu’elle traite comme des dissidents. C’est à porter pour le moins à son discrédit. C’est une attitude puérile qui manifeste un manque évident d’assurance. [clic pour lire la suite]

Forum Social Local “ Octobre Verre ”

Le collectif  “ Octobre Verre ” organise la 5ème édition du Forum Social Local du Pays du Verre et du Cristal du vendredi 23 octobre au dimanche 1er novembre 2009.
Le pays de Bitche va accueillir de nombreux intervenants de toute la France :
Paul Masson,
Didier Harpages,
Patrick Mignard,
Ian Dufour,
Marc Dufumier,
Eros Sana,
Alain Bihr,
Bertrand Rambaud, etc.

Objectif : penser un avenir autrement dans la cadre de réunions festives, populaires et joyeuses pour se faire une idée du monde dans lequel on vit et qu'on peut bien transformer à notre façon pour mieux le partager.
Concerts, théâtre, ateliers et échanges animés autour de grandes questions contemporaines, ça rigole, ça s’engueule, ça sème, ça s’aime ; les gens repartent avec le sourire et des discussions en tête, bref ça vie !

En savoir plus pour vivre mieux !


Le programme est en ligne ici, d'un clic.

24/09/2009

changement d'allure_conseil populaire à schweighouse_soirée echogenese à stundwiller

Pumpernickel change d'allure, la présentation de son blog est un peu différente grâce à un changement de statut auprès de son fournisseur d'accès à l'Internet. […]

Vendredi 25 septembre, j'avais le choix entre me rendre au conseil municipal à Wissembourg pour y assister, impassible et impuissant, à des débats dérisoires autour d'enjeux qui ne le sont pas moins ou aller à Schweighouse sur Moder encourager mes amis qui organisent leur second conseil populaire. […]

Samedi 26 septembre, je pense prendre ma bicyclette pour aller passer la soirée avec les amis de l'association Echo Genèse qui organise prochainement une soirée projection/débat autour du thème des OGM. La soirée se déroulera dans la salle polyvalente de Stundwiller à 19h30. [clic pour lire la suite]

10/09/2009

siné hebdo, 1 an !

Chers amis,

Vous étiez là dès le début, un peu avant même. Vous avez signé les pétitions de soutien, vous avez impulsé l’élan de solidarité.
Nous vous remercions de votre confiance et continuons de mener un combat tout azimut pour lutter contre le consensus mou, la terreur intellectuelle et la pensée unique.
L’aventure Siné Hebdo était improbable. Lancer un nouvel hebdo, en trois semaines, pendant l’été 2008, et en pleine crise de la presse : il fallait être fou ou très en colère ! Nous étions les deux. Le succès fut au-delà de toute attente : 140 000 exemplaires vendus dès le premier numéro, le 10 septembre 2008. [clic pour lire la suite]

08/09/2009

12/09/09_BNU Strasbourg_18h00_Liselotte Hamm et Jean Marie Hummel


dans le cadre de l'exposition
LIKA, DORETTE, HELLA,…
FEMMES AFFICHISTES EN ALSACE

Liselotte Hamm et Jean Marie Hummel présentent
SANS TAMBOURS NI TROMPETTES
La publicité à travers la chanson (radio) et la poésie (sonore et visuelle)
en alsacien, en allemand et en français.
les frères Mathis, les publicités de Dorette Muller, Germain Muller/Mario Hirlé, Blaise Cendrars, Georges Perec, Helmut Heissenbüttel, Franz Wedeking et Maggi, Michel Leiris, Benjamin Péret, Pierre Dac, Léo Ferré, Robert Desnos, Boris Vian, …
samedi 12 septembre 2009 à  18h00
salle d'expo
BNU Strasbourg
6 place de la République

entrée libre

6 septembre 2009 : 6èmes rencontres de Pumpernickel

Premier bilan

Ça s’est passé comme d’habitude : jusqu’à 15h30, pas grand monde, et c’est cette heure-là que maire et première-adjointe choisissent pour venir faire un tour ! Mais il faut être à la fois modeste et patient, et se dire que les uns et les autres ne vont pas encore trop tarder.

Un peu avant 16h00, ce sont des potes musiciens qui arrivent, et qui cherchent Serge. Eux, ce sont des copains de copains qui ont appris par un autre canal qu’il y avait quelque chose à Wissembourg. “ – Bon, on va faire un tour en ville, et on revient. ” Puis, la cour se remplit et Serge et Virgile arrivent : le band de Bluegrass se met en place, à peu près en même temps que Denis. Petite sono pas prétentieuse mais très efficace sans être agressive qui va permettre à la première partie de cette suite ininterrompue de genres de se mettre en route. Place donc au country, à la bluegrass music et au folk irlandais. Avec l’arrivée de Pascal et de Dieter, l’autre compère venu de Munich, c’est à une belle petite heure chaleureuse, haute en couleur et en virtuosité que nous aurons eu droit. [clic pour lire la suite]

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu